Objectif de l'association

« L’Association a pour objet de lutter contre toute forme d’atteinte aux droits et libertés des femmes en France et à l’étranger. »


Divers témoignages


Signer cette pétition | JE SIGNE LA PÉTITION

Justice pour Dieynaba DIALLO CAMARA, victime d'une agression à domicile


Diaryatou BAH

excisée à l’âge de 8 ans. Animatrice dans un centre d’insertion sociale, présidente d’Excision, parlons-en ! et militante féministe, elle a fait de son expérience un combat. Pour éradiquer une pratique qu’elle trouve profondément injuste. «Je n’ai jamais oublié ce jour-là, ce que j’ai ressenti, les cris de douleur que j’ai poussés.» Diaryatou Bah avait 8 ans quand elle a été excisée dans son pays natal, la Guinée. Aujourd’hui, la jeune femme a 33 ans. En cette Journée internationale de tolérance zéro à l’égard des mutilations sexuelles féminines, elle fait partie des organisatrices d’un événement spécial à la Maison de crowdfunding, à Paris. Expositions, prises de paroles et débats sont prévus toute la journée autour des mutilations sexuelles.

On m’a volé mon enfance retrace la lutte bouleversante d’une jeune Guinéenne pour sa survie et son identité. A l’âge de quatorze ans, Diaryatou a été mariée de force. On lui promet un futur époux attrayant, qui soutiendra financièrement sa famille et, surtout, qui lui donnera la possibilité de gagner la Terre promise : l’Europe. En réalité, son mari est un marabout polygame qui la bat et l’entraîne dans le monde des clandestins. Devenue esclave domestique et sexuelle, elle vit dans une solitude extrême, en Hollande puis en France, dont elle parle mal la langue et où elle se sent déracinée. A dix-huit ans, après la perte de son troisième bébé, Diaryatou fuit son mari et se retrouve à la rue, sans ressources. Impossible de rentrer en Afrique, elle serait disgraciée. Avec le soutien dissociations, le long processus d’intégration en France se met en route. Une voix de femme qui s’attaque sans concession au poids de la coutume, à l’indifférence de sa famille, et prouve que » France, terre d’accueil » n’est pas une vaine expression.

Mariama KALLO

éfenestrée après 23 coups de couteau, Mariama Kallo, 32 ans, tuée par son mari MERCREDI 10 JANVIER 2018 La femme de 32 ans est morte fin décembre, victime de 23 coups de couteau par son époux et défenestrée du 4ème étage de leur appartement, cité de l’Amitié, à Montreuil. Orpheline, mère d’une fille de deux ans restée en Guinée, Mariama est décrite comme une battante mais peu connue de son quartier.

Cliquez pour voir plus de photos de Mariama Kallo

Oumou DIALLO

soupçonné d’avoir assassiné sa femme mis aux arrêts Par Bassamba Diallo- jeudi, 15 février 2018 C’est dans la ville de Liège situé à 100 kilomètres de Bruxelles, plus précisément dans la commune de Wandre que le corps sans vie de la jeune femme Oumou Diallo., âgée d’environ 25 ans a été retrouvé par la police hier mercredi matin 14 février 2018.

Cliquez pour voir plus de photos de OUMOU

Aicha TOURE

Famille Saidos Touré et N’na Marie Diop parents de la défunte Aicha Touré remercie toutes les personnes qui ont manifestées leur marque de sympathie suite au décès de leur fille Aicha Touré. Par ailleurs il s’est avéré que la défunte était toujours victime de violence conjugale.

Cliquez pour voir plus de photos de Aicha Touré

L’association s’interdit toute discussion de nature religieuse ou politique.

 

© 2019 A.D.L.F
Développé par thno
Dernière mise à jour : 10.05.2021 | Mentions légales et charte de confidentialité